Cartographie des besoins

“Les outils et supports numériques m’aident à apprendre, si… »

Vous nous avez suivi lors de l’évènement Palab du 19 juin en répondant à cette question et nous vous en remercions. L’analyse de toutes les réponses collectées sur le web, enrichies d’interviews faits courant septembre, nous permet aujourd’hui de vous proposer la cartographie des relations ci-dessous.

Attention, l’ensemble de ces réponses, si différentes soient-elles, compose un texte, le texte que nous avons analysé.

Un petit retour sur image

Corinne : Maguelone, tu possèdes, dans ta grande mallette de compétences de conceptrice de ressources pédagogiques, une incroyable approche de l’image. Tu la conçois au travers de son langage symbolique et tu la travailles dans son rapport au texte. Cela m’interroge, tu le comprends, à plus d’un point du vue. Mais, dans l’instant de nos échanges, j’aimerai que tu me dises comment tu abordes l’image en regard des apports du modèle d’apprentissage multimédia de Mayer ?

Penser la formation

Maguelone : Corinne, dans ton travail, tu poses comme principe que, de partir de l’apprenant comme un être pluriel permet de réduire la fracture numérique. Tu définis l’apprenant à la fois dans le spécifique et le partagé. Cela m’évoque des propos d’Albert Jacquard : « chacun est une exception » où nous serions du côté du spécifique et « l’art de la rencontre » comme fondement des apprentissages où nous serions du côté du partagé. Peux-tu nous dire en quoi convoquer ce concept de l’apprenant est essentiel à la construction de ressources médiatisées « incluantes » ?